Home  Email
>> courriers et témoignages


  TEMOIGNAGE
Nathalie Herrmann, Montana,
équitation, membre du concept sport-étude année 1999-2000,
Témoignage recueilli par une élève du CO de Grône dans le cadre
du Journal du CO



Pour la première fois au CO de Grône, l'équitation fait son apparition dans le concept sport-étude. Crois-tu que cela soit utile et pourquoi?
Avec deux heures d'entraînement par jour plus les concours pour lesquels je dois souvent partir le mercredi ou le jeudi soir, sans pouvoir obtenir des congés durant les heures d'école, je n'arriverais pas à suivre le programme scolaire normal sans le concept.

Qui t'a donné l'idée de faire partie du concept et comment les dirigeants l'ont-ils acceptée?
Auparavant, à Montana, les transports étaient trop compliqués pour aller de Montana au manège de Granges. Un jour, mon entraîneur m'a dit qu'il y a un CO pour les sportifs à Grône. J'ai rencontré M. Rudaz, le directeur, qui m'a répondu que je pourrais appartenir au concept. J'ai assisté à une séance d'information et le concept m'a plu.

Pourquoi est-tu la seule personne qui fasse partie de sport-étude pour l'équitation?
A mon âge, peu de personnes possèdent des chevaux; c'est une des raisons pour lesquelles je suis la seule cavalière au CO de Grône.

Où tes concours ont-ils lieu et comment se déroulent-ils?
Je me déplace partout en Suisse romande, en particulier à Monthey, à Viège, Cheseaux et à Aigle. Un concours se déroule de la façon suivante : il y a d'abord la reconnaissance du parcours avec mon entraîneur, puis l'échauffement et enfin la compétition. Après avoir participé aux deux épreuves, je ramène le cheval au manège.

Quelles branches manques-tu et comment les rattrapes-tu?
Je manque toujours une heure de mathématique, une heure de gymnastique et une heure de travaux manuels le mardi. Je manque encore une heure d'anglais et de géographie. Je rattrape les mathématiques et l'anglais par des cours d'appui durant l'étude; je n'ai pas besoin de rattraper la gymnastique et les travaux manuels. L'heure de géographie est compensée par des recherches ou des travaux personnels. De plus, l'étude de midi m'aide énormément pour avancer mes devoirs.

Veux-tu vraiment faire de l'équitation ton métier?
Oui, j'aimerais faire de l'équitation mon métier. J'aimerais aussi apprendre un autre métier à côté de l'équitation; ainsi, si un jour je devais avoir un problème, je pourrais changer et faire autre chose. De plus, les trois succès obtenus cette année et la très bonne quatrième place obtenue lors des championnats valaisans m'encouragent à continuer et à persévérer.